Droit à l’image : vous visualisez ?

Lorsque vous créez un fichier, attention aux visuels que vous utilisez !
En effet, toutes les images que vous voyez sur internet ne sont pas à votre disposition.
Il existe des banques d’images professionnelles où vous pouvez acheter des visuels de qualité et les utiliser à votre guise (vous aurez acheté le droit à l’image). D’autres plateformes, gratuites, vous proposerons des services équivalents sous conditions de créditer les auteurs.

POURQUOI UTILISER DES IMAGES LIBRES DE DROIT ET NON « VOLÉES » SUR INTERNET ?

Au-delà de l’aspect juridique, l’autre raison est la qualité. Les images que vous trouverez simplement sur Google ne sont pas optimales niveau qualité, et même parfois de très faible qualité. Or la qualité d’un visuel est primordiale pour attirer un lecteur et pour aboutir à un support de communication soigné.

D’AILLEURS, PEUT-ON UTILISER UNE IMAGE GOOGLE IMAGES ?

Non, utiliser des images postées sur Google consiste à enfreindre le droit patrimonial de l’auteur, c’est à dire la propriété de l’auteur sur son œuvre. L’auteur de l’œuvre a lui seul la faculté d’utiliser et de présenter son œuvre, et peut décider ou non d’autoriser l’exploitation de celle-ci. Il ne faut pas oublier que les Google Images ne sont pas postées volontairement par les auteurs, il s’agit seulement de Google qui répertorie et indexe les photos présentes sur les sites internet. Alors, à moins que l’auteur de la photo en question soit mort depuis plus de 70 ans, il vous est interdit d’utiliser les images du moteur de recherche.

ET SI VOUS MODIFIEZ L’IMAGE ?

Modifier une image non libre de droit ne vous donne pas le droit de l’exploiter. En effet, en utilisant cette pratique, nous allons au delà du droit patrimonial puisque l’on enfreint le droit moral. La modification de l’image correspondrait au non respect du nom de l’auteur, de sa qualité et de son œuvre.

BEAUCOUP DE PERSONNES SE POSENT LA QUESTION DES IMAGES DE FILMS…

L’utilisation d’une image extraite d’un film est licite puisqu’elle fait appel au droit à la citation de la convention de Berne. Bien sûr il ne faut utiliser qu’une fraction du film (par exemple une capture d’écran est acceptable). Par contre, n’oubliez pas de citer le nom et le réalisateur du film dans la légende de l’image.
Veillez donc à respecter ces quelques règles ou utilisez vos propres photos !